Prévoyance santé
Publié le - 721 visites -

Vivre dans une résidence pour seniors, combien ça coûte

Au vu de l’augmentation de l’espérance de vie et donc du nombre de population atteignant l’âge de 60ans et plus, selon les projections de l’Insee, les logements destinés aux personnes âgées sont de nos jours en plein essor. Ainsi qu’en est-il de leur prix ? Quelles résidences sont intéressantes ? Pour vous retrouver, lisez cet article et informez-vous sur www.ehpadimmo.com .

Le marché de la résidence sénior

Présentement le nombre de résidences et village seniors est d’environ 250, soit moins de 20 000places, ils ont été bafoués à cause du faux concept qu’il s’agit de maison de retraite et que le prix est exorbitant. Pourtant, selon les projections de l’Insee, d’ici à 2030, la population de 3è âge aura bondi de 40%. Cette estimation marque la progression du marché du logement spécialisé pour seniors. Les résidences seniors ciblent un public à partir de 75ans, ayant besoin de plus de prise en charge et idéal pour ceux qui ont perdu leur conjoint qui s’y intéresse. Les services offerts comme la restauration et divers activités y sont offert dans le but d’éloigner la solitude.

Combien ça coûte ?

Bien sûr la facture est conséquente, mais justement, actuellement, plus adaptée par rapport au budget du senior, quitte à limiter les services sur quoi il peut bénéficier, grâce à la carte. Ses besoins sont modulés, et le propriétaire s’évite des charges prohibitives. Domitys par exemple propose des forfaits : un loyer moyen de 600 à 700€, plus les services d’environs 800€ en moyenne. Aux Jardin d’Arcadie, 1 000€ par mois le ticket moyen. Les loyers sont de 600 à 1 600€, 10€ en repas de midi et 5€ au soir plus 20€ par heure de service à la personne. A la Girandière, le tarif moyen est de 1 000€ par mois pour une personne seule et 1 650€ pour un couple, repas de midi et service de base inclus. Chez Ovelia, les tarifs s’étalent de 688 à 1 746€ par mois pour une personne, service de base inclus et restauration en sus soit 10€ de déjeuner, 5€ le dîner ou 23€ par heure pour une aide à domicile. Pour marquer cette essor du marché, le groupe GDP Vendôme, déjà expérimenté dans la gestion d’EHPAD crée une marque de résidence senior haut de gamme baptisé Villa Sully, qui ouvrira bientôt à Annecy- seynod.

Effort pour une meilleure capacité d’achat

Le passage des présentations de services à la carte et la réduction possible de nombre de service permet d’ « abaisser les prix proposés aux locataires, d’élargir la base de clients potentiels et ainsi maximiser les taux de remplissage », selon les études du cabinet Xerfi.

Malgré ces avancées, les tarifs offert ne sont pas tout à fait lisibles, il faut décortiquer les propositions et être minutieux des besoins les plus minimes mais importants : l’abonnement téléphonique est-il compris ou non, la demi-pension comprend-elle la boisson, etc.